Duquesne Group Duquesne Group

English version
Recherche et Analyse

Pour éclairer les décideurs dans le domaine de la Continuité d'Activité et de la Sécurité de l'Information, Duquesne Group propose ses analyses et réflexions issues de ses réalisations concrètes en clientèle. Observation critique du terrain par nos experts, contacts permanents avec les principaux acteurs du domaine et expérience vécue dans nos missions de conseil sont nos principales sources. Contactez-nous pour en savoir +
French version
Research

To support decision makers in the management and optimisation of information systems, Duquesne Group delivers in-depth analyses of information technologies, their implementations and their markets. Our research is based on critical observation of the market by our analysts and their on-going contacts with the vendor community, together with hands-on, practical experience from our consulting work. Contact us to find out more


Intel rachète McAfee pour marquer son territoire

Un mouvement stratégique à l'heure de la virtualisation du cloud.


Intel rachète McAfee qui accepte la transaction. Le prix proposé est élevé. Où est-donc l'intérêt d'Intel dans cette affaire ?



Quel sera le paysage dans cinq ans ?

Dans les cinq ans à venir une partie de l'existant informatique d'aujourd'hui aura continué sa consolidation sur des systèmes haut de gamme : les mondes du RISC Unix (avec l'IBM Power) et du mainframe seront dans cette situation. Intel n'y est pas.

A côté de cela et en complément, les environnements les plus nombreux en vente et en base installée seront marqués par les aspects suivants pour les cinq ans à venir :
  • une majorité importante de serveurs à base de processeurs Intel et compatibles (x-86 et évolutions)
  • un stockage modulaire où les contrôleurs embarqueront des processeurs Intel et compatibles
  • des postes de travail de type PC majoritaires, tels qu'ils évolueront dans cinq ans : Intel y règnera
  • des équipements mobiles très nombreux de type tablettes PC à base Intel et compatibles, mais aussi ARM à l'instar de l'i-Pad
  • des smartphones accèdant aux systèmes d'information à base de processeurs très économes (ARM surtout, Intel peut-être ?)

Et puis surtout : tout sera virtualisé.

Les machines virtuelles embarqueront un système d'exploitation : Windows, Linux et peut-être d'autres (Symbian ? Google Androïd ? WebOS ?) dans un environnement d'hyperviseur qui pourrait fort bien être majoritairement celui de VMWare, mais pas uniquement.

La vision est donc la suivante : des machines virtuelles diverses (de type serveurs, clients, contrôleurs) se baladeront sur Internet d'hyperviseur à hyperviseur entre des occurences physiques diverses "à base Intel et compatibles" et de nouveaux entrants à base de processeurs économes (ARM de Marvel ?).

Pour la première fois depuis longtemps, Intel se trouve en concurrence de plus en plus frontale contre des processeurs incompatibles et en grande quantité.

Qui seront les acteurs majeurs ?

Mis à part l'existant consolidé et stabilisé dans lequel Intel ne joue aucun rôle, les fournisseurs clés de composants d'architecture dans ce monde de 2015 seront fort probablement ceux qui ont déjà été cités plus haut :
  • Intel et compatibles (AMD clairement) pour tous les processeurs dans le moyen et haut de gamme
  • ARM ou autre Marvell voire Samsung sur le nouveau créneau ouvert par l'i-pad et similaires
  • les éditeurs d'hyperviseurs, car celui-ci est au centre du jeu : vu de 2010, VMWare est le mieux placé pour jouer un rôle prépondérant
  • différents éditeurs de middleware permettant de relier tout cela (SAP-Sybase, Oracle, Google-Androïd)
  • des éditeurs comme Microsoft qui se trouvent quelque peu encapsulés dans une virtualisation dont ils ne maîtrisent qu'une partie.

Les autres acteurs seront des assembleurs ou exploitants de tous ces éléments.

Et la sécurité dans tout cela ?

La question qui se pose de manière transverse est alors celle de la sécurité, en effet dans un monde virtualisé et interconnecté, il faut vérifier et assurer entre autres :
  • que la machine virtuelle que l'on utilise est la bonne
  • que la machine physique utilisée (serveur, stockage, terminal...) est celle qui convient
toutes questions qui sont peu traitées à l'heure actuelle...car elles ne font qu'apparaître en 2010.

La réponse à ces deux questions se trouve dans l'hyperviseur et dans le processeur.

En conséquence, point très important : si Intel offre tout près de son processeur -voire gravé dessus- un système de sécurité qui réponde à ces questions, il se distingue de manière concurrentielle de tout fabricant de processeur compatible.

Si l'on raisonne un cran au-dessus, il faudra une infrastructure générale de sécurité au travers de l'entreprise, sur les réseaux, entre les différents moyens d'infrastructure physiques et logiques, associée à des outils de gestion à l'instar de ce que McAffee et autres connaissent et opèrent.

Pour Intel, le partenaire VMWare est dans le giron d'EMC qui possède aussi RSA qui offre de la sécurité sur le poste de travail et représente un danger associé à VMWare.

En bon joueur de go, Intel doit marquer son territoire et prendre des places fortes face à deux concurrents connus : AMD, certes mais aussi EMC+VMWare+RSA. Il doit aussi se protéger contre les nouveaux entrants envahissants que sont ARM et autres...à qui l'i-Pad a ouvert une belle voie.

Des réticences possibles

Il n'est donc pas étonnant de voir Intel se muscler en sécurité en rachetant McAfee qui pourra l'aider dans son maintien en position dominante, car on voit bien le rôle d'exclusion que peut jouer un système propre à Intel...seul "Intel-inside" garantirait la sécurité que l'on soit sur serveur, tablette PC ou smartphone !

En revanche, il n'est pas intéressant de "mettre McAfee sur le chip" comme l'évoquent certains commentateurs. Seules certaines fonctions sont nécessaires. Ce constat pourrait d'ailleurs conduire à une revente par Intel de certaines activités de McAfee à un acteur généraliste de l'industrie.

Affaire à suivre, donc...
Emmanuel Besluau
Mardi 24 Août 2010

Home Home    Mail Mail    Print Print    Zoom + Zoom +    Zoom - Zoom -    Share Share


Duquesne Research Newsletter