Duquesne Group Duquesne Group

English version
Consulting

Nos experts sont des professionnels internationaux de haut niveau, issus de cabinets de conseil renommés, de grandes DSI ou d'acteurs majeurs du secteur technologique. Ils sont au service des clients, dans une démarche caractérisée tout autant par la méthode et la rigueur que par le pragmatisme opérationnel. Contactez-nous pour en savoir +
French version
Consulting

Our experts are top level international professionals, veterans of leading consulting companies, prestigious research firms, large IT organisations or major players in the information technology industry. Focused on client service, their approach is rigorous and methodical, and at the same time pragmatic and operational. Contact us to find out more


Optimisation des Plans de Secours Informatiques


Au cours de nos études et de nos missions de conseil, nous avons souvent constaté que les Plans de Secours Informatique (le volet informatique du Plan de Reprise d’Activité) en usage dans les entreprises présentaient parfois des défauts potentiellement graves :

• Ils reposent sur des hypothèses anciennes dont certaines ne sont plus valables ;
• Ils se sont éloignés progressivement de la réalité des risques et des besoins ;
• Ils couvrent un pourcentage des moyens techniques de plus en plus faible ;
• Ils ne font pas assez le lien avec les applications et les métiers ;
• Ils ne tiennent pas compte de ce que les nouvelles technologies apportent.

Ainsi, il n'est pas rare de constater l'apparition autour d'un mainframe de plusieurs serveurs Unix de divers constructeurs, de voir venir des serveurs x-86 par dizaines et de constater un éclatement progressif du stockage sur des technologies différentes. Le plan de reprise, lui, suit plus ou moins et toujours avec retard. De plus, la correspondance entre les activités de l'entreprise et les moyens techniques n'est pas aisée...

Nous sommes convaincus qu’en 2010, un plan de secours doit se focaliser sur les activités vitales de l’entreprise pour donner la priorité aux services, applications et moyens qui leur permettent de fonctionner. En ce qui concerne l’informatique, il est indispensable de suivre les évolutions tant architecturales que technologiques qui posent des problèmes nouveaux tout en apportant des solutions nouvelles.

Ainsi, l’optimisation d’un PRA informatique doit considérer des questions vitales comme :
• Quelles sont les activités et les applications cruciales de l’entreprise pour lesquelles le Plan est mis en œuvre ? Quelles priorités ? Quels délais ? Pour quels utilisateurs ? En quel lieu ?
• La protection correspond-elle aux risques ? Le Plan résout-il toujours le problème posé dans la situation dans laquelle il risque le plus de se poser demain ?
• Avoir un PRA informatique plus efficace impose-t-il d’investir ? ou peut-être de mieux utiliser l’existant ? Y a-t-il des « quick win » possibles ? Peut-on externaliser efficacement ?

Il existe quelques méthodes d’analyse pour répondre à la problématique tout en s’adaptant au contexte spécifique du client. Toutes ont en commun d’aboutir à une vision claire de la situation et les optimisations souhaitables et de définir un plan d’actions sur lequel le management peut agir :
• L’audit du Plan existant en regardant ses principales caractéristiques afin de déterminer vite les écarts par rapport aux bonnes pratiques et les mesures de réduction possibles. Ces mesures ou actions peuvent être d'ordre technique, organisationnel voire contractuel.
• L’analyse de la résilience de l’existant technique pour trouver des manques ou des points faibles améliorables plus ou moins facilement. Les technologies actuelles permettent souvent d'obtenir plusieurs degrés de résilience et de doser la réaction en cas de sinistre : encore faut-il y penser.
• L’analyse des scénarios de sinistre pour déterminer les plus probables contre lesquels le management évalue son aversion au risque. Savoir qu'on risque l'inondation permet de prévoir ce que l'on fera quand les machines seront dans l'eau : ce n'est certainement pas la même chose qu'en cas de coupure de courant.
• Le bilan de l’impact d’un sinistre sur l’activité, de manière à mettre des priorités de reprise et des délais conformes aux vrais besoins de l’entreprise. Il ne sert en effet à rien de faire des efforts pour redémarrer ce qui n'est pas prioritaire : autant se concentrer sur l'essentiel.

Ainsi donc, prendre correctement en compte les besoins de l'entreprise et utiliser au mieux les ressources des technologies sont deux priorités clés. Cela doit être une préoccupation permanente dans l'entreprise.

Si cette démarche vous intéresse, nous sommes prêts à la concrétiser avec vous en une proposition d’étude adaptée à votre contexte et à vos objectifs.
Home Home    Mail Mail    Print Print    Zoom + Zoom +    Zoom - Zoom -    Share Share

Planifier la continuité des activités | Sécuriser les informations et les systèmes | Optimiser les infrastructures informatiques | Améliorer les services IT aux clients